Imprimer FacebookTwiterLinkedinViadeo
Mascotte

Cabinets de géomètres, topographes, photogrammètres et experts-fonciers

Une majorité d'entreprises de moins de dix salariés

81 % des entreprises ont moins de 10 salariés. Celles de plus de 10 salariés concentrent la majorité des emplois (58 % des salariés de la branche) alors qu’elles ne regroupent que 20 % des entreprises. La moyenne des effectifs est de 7,6 salariés par entreprise.

Deux régions concentrent le quart des entreprises

Les entreprises de la branche sont présentes sur l'ensemble du territoire, mais dans des proportions très inégales. Les plus fortes concentrations d’entreprises et de salariés se trouvent dans les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes et également Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).

Une branche essentiellement masculine et plutôt jeune

Les hommes représentent 2/3 des salariés de la branche. Ils sont globalement plus jeunes que les femmes, 38 % d’entre eux ont moins de 30 ans contre 31 % des femmes. 

Des catégories sociales marquées par le jenre

69 % des salariés de la branche appartiennent à la catégorie sociale « professions intermédiaires » mais la répartition des effectifs diffère selon le genre. 82 % des hommes appartiennent à cette catégorie contre 41 % des femmes. Celles-ci sont majoritairement employées.

Très forte proportion d'emplois à durée indéterminée temps plein

La part des emplois atypiques, CDD (Contrat à durée déterminée) et temps partiel, est très faible. 81 % des salariés sont en CDI et 88 % à temps plein. Le temps partiel concerne plus particulièrement les femmes et les seniors.

Un taux d’entreprises formatrices très élevé

Toutes les entreprises de plus 10 salariés et 96 % des moins de dix salariés ont envoyé au moins un salarié en formation sur les trois années considérées (2008, 2009, 2010). Les entreprises mobilisent essentiellement le plan de formation. Dans les entreprises de plus de dix salariés 100 % des salariés sont partis au moins une fois en formation et 59 % dans celles de moins de dix salariés.

 

La mobilité externe facilité l’évolution de carrière

90 % des entreprises de la branche ont connu des mouvements de personnels dans les cinq dernières années. La perspective d’évolution interne au cabinet semble beaucoup plus faible que les possibilités d’évolution via des mouvements externes.